Grande section

Votre enfant entre en grande section de maternelle, et vous souhaitez connaitre son programme scolaire?

La grande section est une classe charnière : dernière année de l’école maternelle, c’est aussi la porte d’entrée vers la « grande école » et ses apprentissages fondamentaux.

Le cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2) débute au cours de la grande section, quand les enfants commencent à écrire, sans toutefois que cet apprentissage devienne systématique comme c’est le cas au CP.

La grande section est là aussi pour renforcer des connaissances acquises en petite et moyenne sections et qui peuvent être encore fragiles, notamment chez les élèves nés en fin d’année. Il est possible que se côtoient dans la même classe des élèves de grande et de moyenne section (classe à double niveau). Cette hétérogénéité n’est pas à craindre, au contraire, elle offre des possibilités d’interactions propices aux plus grands comme aux plus jeunes.

Activités et apprentissages

Le développement du langage reste prioritaire. Chaque activité a une dimension linguistique. Les élèves se servent davantage des mots pour évoquer des événements passés, à venir ou imaginaires. Les enseignants veillent à une expression plus riche et plus précise afin de rendre les énoncés plus longs et mieux articulés. La dictée à l’enseignant, par les enfants, de textes de plusieurs lignes en lien avec les activités leur fait mieux prendre conscience du fonctionnement de la langue.

Les autres domaines d’activités restent les mêmes : « devenir élève », « agir et s’exprimer avec son corps », « découvrir le monde », « percevoir, sentir, imaginer, créer ».

Le début du cycle 2

Une place plus importante est accordée à la prise de conscience de réalités sonores de la langue et à la découverte du fonctionnement du code écrit. Les enfants continuent à jouer avec les rimes. Ils découvrent par exemple que des mots contiennent des syllabes communes et que certains ne diffèrent que par un son (« poule/boule », « râteau/bateau »…). Ils se rendent compte que l’écrit est composé de mots séparés et ils commencent à mettre en relation des sons et leur graphie. Ils apprennent à écrire en écriture cursive (ou écriture « attachée ») sur une ligne et, si possible, entre deux lignes en fin de grande section.

À la fin de l’école maternelle, les élèves ont à résoudre de petits problèmes où les nombres écrits sont utilisés, sans recourir toutefois aux opérations ni aux signes +, – ,= . Ils dénombrent des quantités en utilisant la suite orale des nombres qu’ils connaissent. Ils associent le nom des nombres connus à une écriture chiffrée.


School Challenges n’a pas pour vocation à remplacer l’école, au contraire nous souhaitons compléter les principaux apprentissages qu’offre l’éducation nationale.


Nous offrons aux enfants:

  • Un apprentissage en petit groupe (maximum de 5 enfants)
  • Des outils méthodologiques et pédagogiques adapter à chaque enfant
  • Un coaching scolaire adapté à l’enfant mais aussi aux parents
  • Favoriser les relations entre les parents et les professeurs

Nos méthodes se basent sur un apprentissage par le jeux, sans forcer ni effrayer l’enfant. Nous voulons que chaque enfant comprenne qu’apprendre est un “jeu” d’aventure, l’école leur “terrain de jeu” et que le rôle de l’équipe pédagogique est d’énoncer les “règles du jeu”. Pour gagner ce “jeu” il faut:

  • Ecouter les “règles du jeu”
  • Etre concentrer
  • Respecter les “règles du jeu”
  • Mettre en pratique les “règles dans le jeu”

J’apprends à lire avec School Challenges